Auteur/autrice : Nicolas Labruyere

Interview du président (Suite)

Voici donc la suite de l’interview de notre président.

Cette année un grand nombre de nouveaux sont venu s’inscrire. Que pensez-vous de ces nouvelles recrues ? Avez-vous imaginé autant de nouveaux adhérents cette année ?

JR – Je suis satisfait de l’arrivée de tout ce groupe fort sympathique. La formule stage permet d’accueillir de façon structurée et de laisser un peu de temps aux nouveaux d’évaluer leur attrait pour ce sport. La plupart ont signé pour l’année complète après.

Quels sont les objectifs pour tous ceux qui viennent d’arriver ?

JR –  Comme je l’ai précisé, l’accueil et la formation des nouveaux est un axe d’attention très fort. Notre équipe de rameurs motivés par la prise en charge des stages fait un super travail. L’objectif pour nous est que les nouveaux accèdent rapidement au bon niveau d’autonomie permettant de ramer avec plaisir, en confort et de façon efficace. Nous suivrons leur progression au fil du temps, lors des sorties avec les plus anciens, et des séances de perfectionnement.

Comment allez-vous intégrer les « anciens » avec les nouveaux rameurs ?

JR – l’intégration se fait assez naturellement. Les responsables de créneaux sont la plupart du temps ceux qui ont encadré les stages. Ils constituent maintenant les équipages en mixant anciens et nouveaux.

Dans quelques semaines, ce tiendra l’assemblée générale du club, qu’attendez-vous de cette assemblée, quels objectifs ou projets souhaiteriez vous mettre en place cette saison ?

JR – L’AG est un moment important. Nous prenons du temps tous ensemble, élus et adhérents, pour échanger sur la vie du club et les perspectives. Tout d’abord nous présentons le bilan de l’année écoulée, au regard des objectifs définis la saison d’avant, en termes d’activités et de finances. Puis nous présenterons les objectifs : pas de remise en cause de ce que nous avons lancé, simplement des ajustements ou priorisations. Nous avons recruté Catherine en Septembre 2016, en collaboration avec le club de Plougonvelin : l’intégration se fait parfaitement, et nous affinons les orientations en fonction de ce qui marche sur le court terme, et des objectifs moyens termes comme la formation d’un groupe solide de jeunes. Le travail en commun sur les 2 clubs donne de très bons résultats.

Côté aviron santé, l’activité monte en puissance. Il s’agit d’un programme dédié à l’accompagnement de personnes en perte d’autonomie ou atteintes de maladies métaboliques, cardiovasculaires ou cancers.

Pour finir, que pouvez-vous dire aux visiteurs du site avironbrestois.fr qui ne sont pas encore membres du club ?

JR – Le site de l’Aviron Brestois est l’outil permettant de présenter au public, le club et ses activités. Il a été revu de façon importante il y a 3 ans, et c’est une très bonne chose. Pour autant,  je considère que nous n’avons pas encore un bon rythme sur son animation : je compte sur l’arrivé de Nicolas pour nous aider à bien animer cette vitrine de l’Aviron Brestois. Nous sommes également sur Facebook.

Interview du Président

Aujourd’hui, nous vous proposons l’interview du président en ce début de saison.

Tout d’abord, en quelques mots Président, décrivez-nous l’Aviron Brestois et votre rôle.

JR –  L’Aviron Brestois regroupe un peu plus d’une centaine d’adhérents, et propose aux rameurs des conditions mer et rivière, en plus d’une activité indoor importante. En tant que président, j’ai en charge l’animation du Comité Directeur, l’équipe qui est engagée dans la gestion du club autant sur le fonctionnement quotidien que dans les réflexions et décisions à moyens termes.

Le weekend du 28 Octobre se déroulait la régate de St-Nazaire, le 4 de couple barré a fini 6ème et le solo femme avec Cloé Falc’hun a gagné, que pensez-vous des résultats obtenus ?

JR –  une très bonne journée pour nous. La victoire de Cloé est bien entendu un très bon résultat : la difficulté pour elle est de maintenir le niveau d’exigence sur des courses où actuellement il n’y a pas beaucoup de concurrentes. Pour le 4 barré Homme, barré par Cloé, nous sommes tous très contents de ce résultat : le groupe se constitue, nous manquions un peu de référence. Nous voyons là que le travail réalisé avec Catherine, cadre pro du club, paye :  la plus belle des récompenses pour nous est de voir l’enthousiasme de cette équipe au retour. Bravo.

« La victoire de Cloé est bien entendu un très bon résultat »

Quels sont leurs objectifs pour cette année ?

JR – Les nouveaux objectifs du club ont été définis il y a 2 ans, et nous sommes dans la continuité. Forte attention à ce que les adhérents trouvent ce qu’ils attendent. Sur la compétition, nous constituons un groupe sur le moyen terme, avec un effort particulier sur les jeunes : recrutement d’un cadre pro, Catherine, et 3 entrainements proposés par semaine. Côté loisir, la formation à la pratique de l’aviron pour le confort et l’efficacité du geste : fort engagement sur les débutants (stage sur 4 semaines), et proposition de stages 2 ou 3 fois par an en perfectionnement. Ouverture de la pratique sur d’autres secteurs, notamment via la pratique indoor : Avifit, et Aviron Santé. L’Aviron Santé est un programme fédéral dédié à l’accueil personnalisé de publics en perte d’autonomie, sédentaires ou atteints de maladies métaboliques, cardiovasculaires ou de cancers (avironfrance.fr/pratiquer-aviron/programmes-federaux/aviron-sante).

Allez-vous privilégier l’Aviron de mer ou de rivière ?

JR –  La tradition de l’Aviron Brestois est d’être positionné sur ces 2 secteurs. Ils sont très complémentaires, et apportent aux adhérents une bonne diversité de pratique. Nos objectifs sportifs ne sont pas très élevés sur la rivière, le plan d’eau ne permet pas un volume d’entrainement suffisant pour rivaliser avec les meilleurs clubs spécialisés. L’ambition sportive sur la mer se situe au niveau haut de tableau national.

« La tradition de l’Aviron Brestois est d’être positionné sur ces 2 secteurs »

A suivre la deuxième partie de cet interview.